jeudi 7 juin 2012

On se demande bien pourquoi...


C'est de la comédie pense-t-on !
Écrire en "je", est-ce finalement une mauvaise chose ?  
C'est pour mieux faire embarquer. Celui qui lit, dit également "je" et ça devient son histoire.
Pourquoi j’écris ? C’est un acte de foi…
Pour ne plus être seule… A cause de ces nombreuses peurs qui naissent de la solitude dans une foule et de la fatigue !
Pour me souvenir… Pour ne pas oublier… J’ai une mémoire de poule vous savez !
J’écris pour exister… Pour ne pas mourir complètement…
Depuis que je sais qu’on peut aussi laisser des traces de cette manière sur terre.
J’écris pour ma mère, la meilleure personne qu'il m'a été donnée de rencontrer et l’un des êtres les plus précieux de ma vie…
Je m’interroge beaucoup, je ne veux pas vivre le délire des autres.
Je ne me suis plus fait d’illusions depuis longtemps, ça fait exactement dix-huit ans…
Je cogne des évidences monstres dans ma vie, entre toutes les portes qui s'ouvrent, tous les murs de mon univers qui basculent, mes repères qui foutent le camp, le vide qui s’installe, et tous les murs qui tombent et d’autres qui se dressent, etc.
C’est peut-être pour ça que je dis ne rien vouloir revendiquer du tout, je sais très bien que tous les hommes ne sont pas égaux !
Je veux juste essayer de mettre en quelques centaines de pages ma trentenaire de vie, d’amour, d'entourage, de désillusions, d’états d’âme, de fraternité, de désenchantements, de voisinage, de folie, de bonheur, de doute, de repères, de vide, de murs, de portes, de réalités, de rires, de vie et encore de vie !
Il est vraiment bon pour moi, Lui qui a fait toutes choses. 
L'image ? C'est le jour de la journée de la Terre, grande manif aussi... waouh !