mardi 5 juillet 2016

De sourire de la conspiration des femmes


Près de 4 mois d’absence !



Je l’avais dit, le nouveau venu dans ma vie prend sa place, son espace et comme disait l’autre, c’est à moi de m’adapter à lui et pas le contraire…

Alors, les petits moments comme ceux-ci me font me mettre derrière mon ordinateur, mais là ce n’est pas pour un de mes crus, non.



Mes mots d’aujourd’hui, je les emprunte à « Marche dans la Bible » …



L’Exode s’ouvre par un drame et des miracles.

Pharaon, dieu sur terre pour les Égyptiens, ordonne la mort des garçons des Hébreux. Pourtant, des femmes vont désobéir à ce faux dieu, ce dieu du mal et de la mort : les sages-femmes refusent de tuer les enfants, la mère de Moïse cache son fils, la fille du Pharaon adopte l’enfant et le confie de nouveau à Myriam la grande sœur de Moïse et à sa maman, et ses servantes gardent le secret.
Dans la Bible, les femmes interviennent chaque fois que la survie du peuple élu est en jeu. Car notre Dieu est le Dieu de la vie qui jaillit en abondance. Il suscite, par sa grâce, une multitude d’amis de la vie pour lutter contre les ennemis de la vie. C’est un combat « à vie », pour la vie.


En ouvrant ce livre de l’Exode, notre regard est invité à contempler toutes ces femmes qui se battent pour que les plus faibles et les plus fragiles aient droit à la vie. Ainsi, quelle femme fut plus extraordinaire que sainte Mère Teresa ? Une femme qui n’eut jamais d’enfant, mais qui fut pleinement une mère pour tant d’enfants.

« La vie est une chance, saisis-la.
La vie est beauté, admire-la.
La vie est un rêve, réalise-le.
La vie est béatitude, savoure-la.
La vie est un défi, fais-lui face.
La vie est précieuse, prends-en soin.
La vie est amour, jouis-en.
La vie est mystère, perce-le.
La vie est promesse, remplis-la.
La vie est tristesse, surmonte-la.
La vie est un combat, accepte-le.
La vie est une aventure, ose-la.
La vie est bonheur, mérite-le.
La vie est la vie, défends-la. »



C’est exactement ici que je suis. Après avoir été par terre, je me suis relevée. Et depuis, sachant que la vie est une chance, je la saisis. La sachant belle, je l’admire. La sachant un rêve, je le réalise. Une béatitude ? Dieu que je la savoure. Un défi ? Je lui fais face, je me bats, je lutte et je fais en sorte que des choses ne se reproduisent plus dans ma vie. Précieuse, la vie ? J’en prends soin… je passe par tout ce qui est décrit là-haut … et jusqu’à la défendre !



Parce que rien ne vaut la vie.